The Water of Life (Uisge beatha)

Available

Product Details

Price
$15.95
Publisher
Odyssey Books
Publish Date
Pages
322
Dimensions
5.98 X 9.02 X 0.72 inches | 0.01 pounds
Language
English
Type
Paperback
EAN/UPC
9781922200266
BISAC Categories:

Earn by promoting books

Earn money by sharing your favorite books through our Affiliate program.

Become an affiliate

About the Author

Tout comme son héros, Napoléon Bouvier, Daniel Marchildon est Franco-Ontarien de souche. Il n'est toutefois ni boxeur, ni soldat, mais depuis une trentaine d'années, il lutte pour la littérature d'ici. Né à Penetanguishene, en Ontario, il habite toujours dans sa région natale de la Huronie, soit à Lafontaine, à 160 km au nord de Toronto. Contrairement à certains de ses personnages, il a toujours su ce qu'il voulait faire dans la vie. Dès l'âge de 12 ans, il a la piqûre des mots et entreprend la rédaction d'un roman qu'il n'a jamais terminé. Son seul regret: l'avoir brûlé. En 1983, il obtient un baccalauréat en traduction avec concentration en lettres françaises à l'Université d'Ottawa. Ensuite, il devient écrivain et rédacteur pigiste. Son oeuvre compte une vingtaine de publications, dont sept romans pour jeunes et trois, pour grand public, des ouvrages historiques et des scénarios pour la télévision et le cinéma. Il a également fait paraître des nouvelles littéraires, des articles et des critiques, entre autres dans les revues Quad9, Virages, Liaison et Imagine, ainsi que des textes historiques et de fiction pour l'alphabétisation populaire. Un véritable passionné d'histoire, déjà, en 1982, il personnifiait pendant 42 jours le prêtre jésuite Gabriel Lalemant dans une reconstitution historique d'un voyage de 1 600 km en canot de la ville de Québec jusqu'au site historique Sainte-Marie-au-pays-des-Hurons, en Ontario. Entre 1985 et 1990, il interprétait le personnage d'Étienne Brûlé, le premier francophone à habiter dans la Huronie en 1610. Dans son oeuvre, il aborde des thèmes qui lui sont chers: la quête de l'identité en contexte minoritaire, le métissage, la petite et la grande histoire, le tout avec humour et justesse. Inspiré à la fois par la beauté de sa région natale et par son riche patrimoine, il adore construire des univers fictifs passionnants. Sa production, profondément ancrée dans l'imaginaire collectif franco-ontarien, connaît du succès sur la scène littéraire. En 2009, le Conseil supérieur de la langue française du Québec lui décernait le Prix Émile-Ollivier pour L'eau de vie (Uisge beatha), une saga familiale entremêlant la fascinante odyssée du scotch à l'étonnant récit de la vie côtière dans la baie Georgienne. Son roman, Le pari des Maple Leafs, s'est classé au Palmarès de Communication-jeunesse et a fait l'objet d'une adaptation de 26 minutes pour la télévision, diffusée à TFO en 2002 dans la série Télé Litté. Enfin, en 1989, son premier roman, Le secret de l'île Beausoleil, obtenait le prix de littérature-jeunesse Cécile-Rouleau de l'ACELF. Certains de ses romans sont étudiés dans le milieu scolaire, où il anime divers ateliers de création littéraire et d'écriture journalistique pour enfants et adolescents. Lors de ses rencontres avec le jeune public, il met l'accent sur la nécessité de vaincre la paresse du lecteur et le plaisir de faire de l'art visuel avec les mots . Récipiendaire de plusieurs bourses de création littéraire du Conseil des arts de l'Ontario, il est membre de l'Association des auteures et auteurs de l'Ontario français, de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois et de la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma. Avec ou sans raison, mais toujours avec passion. Telle est la devise qui inspire Daniel Marchildon.
s